Accueil > informations> Transport accompagné

Write Down Your Keywords
Espace membres
Email
Mot de passe

Aide à la mobilité et transport de personnes

Un accompagnement nécessaire

Tandis que le nombre de personnes âgées augmente et malgré les efforts engagés pour les personnes à mobilité réduite, se déplacer demeure difficile, voire impossible pour un grand nombre d’entre eux.

La demande en matière de mobilité s’accroît sans cesse dans notre société. C’est pourquoi l’aide à la mobilité et au transport permet aux personnes ayant des difficultés à se déplacer de bénéficier d’un accompagnement dans leurs déplacements.

Le moyen de transport utilisé est variable, mais il doit être adapté à la situation ou au trajet de la personne accompagnée : à pied, en transports en commun, en voiture, en véhicule aménagé…

Le service d’aide à la mobilité et transport permet notamment d’aller et revenir au domicile pour :

  • consulter le médecin ou le dentiste,
  • entrer ou sortir de l’hôpital accompagné,
  • aller chercher ses médicaments à la pharmacie,
  • se rendre au théâtre ou au cinéma,
  • aller rendre visite à ses amis…


Les conditions

Si vous faites appel à un organisme agréé ou à une enseigne, l’organisme qui fournit la prestation d’aide à la mobilité et transport doit impérativement proposer d’autres services réalisés à domicile. Il peut s’agir par exemple :

  • de préparation de repas,
  • d’assistance à domicile,
  • de garde malade,
  • de ménage,
  • d’activité d’interprète en langue des signes...


Qui peut en bénéficier ?

Pour les personnes âgées à partir de 60 ans ou handicapées qui sont considérées comme « fragiles », la législation requiert que le prestataire bénéficie de l’agrément qualité.

Cette assistance au déplacement ne remet pas en cause les aides spécifiques dues au statut de la personne âgée ou handicapée : carte de déplacement, stationnement réservé, etc.


Les avantages financiers

Certaines allocations peuvent financer une partie du coût de l’aide, selon votre situation, votre âge, votre handicap.


Egalement, une réduction ou crédit d’impôt peut être envisagé :

•    Si vous êtes imposable, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 50 % des sommes versées pour les services à la personne, dans la limite de 6 000 €, soit une dépense réelle de 12 000 €/an maximum. Ce plafond peut être relevé en fonction de votre âge, de votre situation familiale, de votre handicap ou du nombre d’enfants à charge.

•    Si vous n’êtes pas imposable, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % des sommes versées en services à la personne, si vous êtes une personne ou un ménage actif.


Les services